Procédure pour prendre des décisions démocratiques au sein du CID

Accueil Forums Démocratie Procédure pour prendre des décisions démocratiques au sein du CID

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  MOUNIER, il y a 8 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1286

    MOUNIER
    Modérateur

    Procédure pour prendre des décisions démocratiques au sein du CID

    Je ne proposerai pas la procédure de la Conférence de Citoyens car, le CID comporte trop peu de membres (quelques centaines) pour que ce soit réalisable : cette procédure serait trop lourde pour le peu de membres que nous sommes actuellement.

    Je vais donc vous proposer un fonctionnement qui respecte le Manifeste de la démocratie mais adapté à la structure du CID. Mon intention n’est pas de produire un texte exhaustif (je l’ai écrit spontanément) mais de dresser les grandes lignes d’un modèle adapté au plus près de l’entité CID. Voici une proposition de procédure en cinq points :

    1) Afin que tout le monde participe, le débat ne se fera qu’en utilisant le site CID. Comme cela, tout le monde pourra s’exprimer par écrit en ayant le temps de la réflexion : ce qui n’est pas le cas lors de réunion physique dans un même lieu ou pire à distance. Cela n’empêche pas les rencontres physiques au niveau local pour réfléchir en groupe soit par affinité soit pour tout autre raison. Par contre le CID ne connait que des individus. Chacun écrit en son nom, le CID n’a pas à savoir si un individu est en réalité un porte-parole. Par ailleurs, on possède un historique de tous les thèmes abordés et de tous les échanges.(Principe de transparence)

    2) Un animateur (on peut le nommer chef de projet, organisateur du débat ou tout autre vocable pourvu que l’on soit tous d’accord sur un terme, peu importe lequel) aura pour mission de synthétiser les conclusions partielles. Sans ces phases récapitulatives intermédiaires, très vite, nous ne serions plus qui a dit quoi et où nous en sommes dans la progression de la solution. Chaque membre pourra donc visualiser en permanence la progression de la solution. Ce qui permettra à ceux qui n’ont pas participé dès le début de prendre le train en marche. Ou de l’abandonner et le reprendre en fonction de ses possibilités.

    3) Seul l’animateur a le pouvoir de modifier le texte commun, lequel est visible par tous en permanence afin que chaque intervenant sache si ses suggestions et arguments ont été pris en considération et pourquoi. A ce sujet un scrutateur peut être exigé par les participants. Il sera tiré au sort sur une liste de volontaires préétablie avec des conditions à définir.

    4) L’animateur, le scrutateur et toute personne ayant un rôle administratif peut être révocable. Cela est possible car, au préalable, une ou des procédures auront défini le plus exhautivement possible la fonction du ou des postes administratifs.

    5) Les décisions seront prises au consensus avec possibilité de dissensus. (voir définition dans le Manifeste.)

    En plus des cinq points précités il reste une question pratique mais vitale : quel schéma d’organisation devons-nous adopter pour que les différents thèmes de débat ne se mélangent pas ? Je propose que chaque thème soit libellé comme suit : le mot « Thème », suivi de son numéro d’ordre qui commencera par « 1 » puis « 2 » etc. suivi de l’année de son commencement et du titre. Soit, par exemple : Thème 1/18 : Création des statuts. Et, comme nous pouvons avoir plusieurs débats sur une même période cela donnera, par exemple : Thème 2/18 : Définition du poste administratif d’animateur. Puis, Thème 3/18 : Définition du poste administratif de scrutateur ; Thème 4/18 : Comment peut-on améliorer la condition des familles monoparentales ?, etc.

    Je propose que l’animateur soit celui qui est à l’origine du thème. Il devra, bien sûr, respecter les exigences de son poste. Si le créateur du thème ne souhaite pas occuper ce poste ou s’il y a contestation, il sera alors procédé à un tirage au sort sur une liste de candidats volontaires. Avant de répondre à un appel de constitution de liste à un poste administratif, chaque candidat potentiel pourra s’informer des conditions et contraintes du poste en consultant sa définition, laquelle aura été élaborée ou mise à jour lors d’un thème.

    Hervé Mounier

    • Ce sujet a été modifié le il y a 8 mois et 1 semaine par  MOUNIER.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.